PROTÉGEZ VOS ANIMAUX DE COMPAGNIE DES PLANTES TOXIQUES

01/05/19

Le printemps est arrivé, le jardin commence à fleurir et nos compagnons à quatre pattes sont prêts àexplorer la cour. Qu’ils contournent délicatement les tulipes ou qu’ils les déterrent, vous devez vous assurerque vos animaux de compagnie n’entrent
pas en contact avec certains types de plantes et de fleurs.

Voici celles qui sont les plus toxiques:

  1. Les tulipes, les jonquilles, les narcisses et les jacinthes – La tunique sous le bulbe de ce type defleurs est particulièrement toxique pour les chiens
  2. Les lys – Sublimes en plates-bandes ou en centres de table, les variétés de lys commun sontextrêmement toxiques pour les chats. Le pollen, les feuilles, les tiges et même l’eau du vase peuventprovoquer une insuffisance rénale.
  3. Les sagoutiers – Cette plante d’intérieur et d’extérieur, dont les graines sont particulièrementtoxiques, représente l’un des plus grands dangers pour votre animal de compagnie. L’ingestiond’aussi peu que deux graines peut entraîner la mort.
  4. Les bégonias – Populaires pour leur magnifique floraison abondante, leur tige souterraine peutprovoquer une grave irritation de la gueule des chiens et des chats.
  5. Les boutons d’or – Soyez prudents lorsque vous gambadez dans le pré avec votre compagnon àquatre pattes. Grignoter ces fleurs peut lui causer des maux d’estomac.
  6. Les crocus – Portez une attention particulière aux crocus printaniers, car ils peuvent entraîner desproblèmes gastro-intestinaux chez les chats.

Il n’y a pas que les plantes et les fleurs qui sont problématiques pour vos animaux de compagnie. Il fautégalement faire preuve de vigilance avec les fertilisants, surtout ceux d’origine biologique. Ils contiennentsouvent de la poudre d’os, du sang séché ou de
la farine de plumes, et leur odeur peut être particulièrementattirante pour votre chien. Soyez prudents : ingérés en grande quantité, ils peuvent lui obstruer l’estomac.

Vous et votre animal de compagnie pourrez profiter des températures plus clémentes et de la beauté desfleuraisons saisonnières en gardant à l’esprit ces aléas printaniers.