LA CAGE COMME OUTIL DE DRESSAGE DE VOTRE CHIOT OU DE VOTRE CHIEN

02/10/13

La cage peut être un bon outil pour dresser votre chien. Si elle est utilisée de manière appropriée, votre animal s’y sentira chez lui et y sera en sécurité. Mettre votre nouveau chiot en cage constitue l’une des façons les plus rapides de lui apprendre la propreté puisqu’il se gardera bien de souiller un endroit qu’il se sera approprié. Par ailleurs, la cage peut faciliter l’adaptation de votre animal à un nouvel environnement ‒ une chambre d’hôtel, par exemple ‒, en plus d’assurer sa sécurité lorsque vous vous absentez. Elle peut également être utile pour les chiens adultes qui montrent de légers symptômes associés à l’anxiété de séparation.

Voici quelques astuces à garder à l’esprit lorsque vous envisagez de mettre votre chiot ou votre chien adulte en cage.

Choisissez la bonne taille -

Il est important de choisir une cage suffisamment grande pour que votre chien puisse s’y tenir debout et se retourner sur lui-même. Cependant, une cage trop grande risquerait d’inciter votre chien à utiliser l’espace vacant pour faire ses besoins.

Montrez à votre chien où il doit faire ses besoins -

Lorsque vous serez de retour à la maison et que vous aurez sorti votre chien de sa cage, amenez-le immédiatement à l’extérieur afin qu’il sache à quel endroit il doit faire ses besoins. Une fois que votre chien se sera exécuté, complimentez-le ou offrez-lui une gâterie. Vous renforcerez ainsi le comportement désiré.

Optez pour deux cages -

Certains éducateurs canins suggèrent d’opter pour deux cages. L’une d’elles devrait être placée dans la zone où les activités familiales ont lieu afin que votre chien puisse y participer, tandis que l’autre devrait être installée dans un endroit calme, comme votre chambre à coucher.

Déterminez la durée de la période de dressage -

Selon Andre Yeu, éducateur canin et propriétaire de When Hounds Fly, dans la plupart des cas, les chiens peuvent retenir leur vessie pendant huit à neuf heures dès qu’ils sont âgés de plus de quatre mois. M. Yeu recommande d’opter idéalement pour des périodes de confinement en cage de quatre à cinq heures consécutives. Il recommande également d’augmenter la tolérance de votre chien en commençant par de courtes périodes de confinement dont la durée sera graduellement augmentée.

Faites-en une expérience positive -

Votre chien doit percevoir le temps qu’il passe en cage comme une expérience positive. Avant de le mettre en cage, accordez-lui de l’attention, complimentez-le et récompensez-le en lui présentant une couverture ou un jouet spécial auquel il n’a droit que lorsqu’il se trouve en cage. Cela contribuera à rendre la cage plus attrayante. Il est par ailleurs important de ne jamais utiliser la cage comme outil de punition puisque votre chien pourrait se méfier de vos intentions la prochaine fois que vous voudrez l’y confiner.

Effectuez la transition en douceur -

Veillez à rester le plus calme possible au moment de sortir votre chien de sa cage. Laissez-le en sortir et se calmer avant de le saluer, de le complimenter ou de jouer avec lui.

Les astuces de base précédemment mentionnées relatives à l’utilisation de la cage peuvent ne pas convenir à tous les types de chiens. Les propriétaires de chiens qui souffrent d’anxiété de séparation ou d’autres maladies devraient consulter un médecin vétérinaire ou un spécialiste en comportement animalier pour recevoir des conseils adaptés à la situation de leur animal. Dans la majorité des cas, toutefois, votre chien devrait normalement s’habituer à la cage en un rien de temps, à condition que vous établissiez une routine et que vous vous y conformiez.